Fiche thématique
3 min de lecture
1 novembre 2022
Même si la déspécialisation est généralement effectuée pour augmenter la valeur d’un fonds, le changement d’activité du fonds de commerce peut déprécier le fonds de commerce objet de la garantie du créancier nanti.

Sommaire

La demande de déspécialisation

L’obligation de notifier la demande de déspécialisation aux créanciers inscrits

Le locataire de locaux commerciaux peut, sur sa demande, être autorisé à exercer dans les lieux loués une ou plusieurs activités différentes de celles prévues au bail, en raison de la conjoncture économique et des nécessités de l’organisation rationnelle de la distribution, lorsque ces activités sont compatibles avec la destination, les caractères et la situation de l’immeuble ou de l’ensemble immobilier (C. com., art. L. 145-48 ).

Cette autorisation doit être demandée au bailleur par acte extrajudiciaire ou par lettre recommandée AR et doit, à peine de nullité, indiquer les activités dont l’exercice est envisagé (C. com., art. L. 145-49, al. 1). Le locataire commet une infraction au bail s’il exerce la nouvelle activité avant d’avoir obtenu cette autorisation.

Le locataire doit en outre notifier aux créanciers inscrits sur le fonds de commerce sa demande de déspécialisation par acte extrajudiciaire ou par lettre recommandée AR (C. com., art. L. 145-49, al. 1). En effet, le changement d’activité peut changer profondément l’assiette de la sûreté.

Le bailleur dispose d’un délai de trois mois, à partir de la demande du locataire, pour lui notifier sa réponse. Il peut accepter purement et simplement la transformation, la refuser ou assortir son autorisation de certaines conditions. S’il ne répond pas dans le délai qui lui est imparti, il est réputé avoir acquiescé à la demande (C. com., art. L. 145-49, al. 3).

Les droits des créanciers nantis

En cas de déspécialisation, la loi accorde plusieurs prérogatives aux créanciers bénéficiaires d’un nantissement sur le fonds de commerce.

Le maintien de leurs droits sur le fonds nouveau

Les droits des créanciers inscrits sur l’ancien fonds sont reportés sur le fonds transformé avec leur rang antérieur (C. com., art. L. 145-50, al. 3). Les créanciers nantis n’ont donc pas à craindre l’apparition d’un fonds nouveau.

La sauvegarde de leurs intérêts

Si les créanciers inscrits craignent d’être lésés par la transformation du fonds de commerce, ils peuvent demander que le changement d’activité soit subordonné à certaines conditions de nature à sauvegarder leurs intérêts (C. com., art. L. 145-49, al. 1). On peut déduire de la lettre de cet article que les créanciers n’ont pas de droit d’opposition à la transformation.

Ainsi, les créanciers inscrits pourraient demander la constitution de sûretés nouvelles.

L’article L. 145-49, alinéa 1 ne précise ni la forme de cette « demande » ni son destinataire. A notre avis, la demande peut être adressée au locataire, puisque c’est lui qui notifie sa demande de déspécialisation aux créanciers inscrits. A défaut d’accord sur les conditions exigées par les créanciers, la demande doit être portée en justice.

Aucun délai de rigueur n’est imparti aux créanciers inscrits pour former leur demande. L’extension par voie d’analogie du délai imparti au bailleur pour répondre au locataire est impossible. Il s’ensuit que l’on doit admettre que les créanciers inscrits puissent présenter leur demande non seulement pendant ce délai, mais également, en cas de contestation, au cours de la procédure et ce, jusqu’au jugement.

La déchéance du terme

Les créanciers inscrits peuvent, en outre, demander la déchéance du terme si la déspécialisation a eu lieu sans leur consentement.

En effet, l’article 1305-4 du code civil dispose que « le débiteur ne peut réclamer le bénéfice du terme s’il ne fournit pas les sûretés promises au créancier ou s’il diminue celles qui garantissent l’obligation ».

ChatGPT, révolution ou gadget technologique sans intérêt ?

Retrouvez dans cet article l'analyse de 2 spécialistes, Guillaume Jagerschmidt, avocat en droit des nouvelles technologies et Zacharie Laïk. avocat au barreau de New York, sur l’impact de l’utilisation de ChatGPT pour le métier des avocats en 2 points : pour une utilisation raisonnée de ChatGPT et faire monter les exigences et les compétences des juristes

À consulter aussi
Droit des affaires
Fonds de commerce
Nantissement du fonds de commerce
24 juil. 2023
Aller plus loin
ELnet DROIT DES AFFAIRES
Des réponses opérationnelles en droit des sociétés et des dirigeants ; droit commercial ; droit de la concurrence, de la consommation et de la distribution ; droit de la propriété intellectuelle et industrielle.
à partir de 515.36€ HT/mois
ELnet DROIT DES AFFAIRES
Les dernières actualités dans ce thème
Dès la résiliation de la location-gérance, les contrats de travail sont à la charge du loueur du fonds
Droit des affaires
Fonds de commerce
Dès la résiliation de la location-gérance, les contrats de travail sont à la charge du loueur du fonds
11 juin 2024