open-lefebvre-dalloz

Rupture du contrat de travail
glyph

Délai de convocation à l'entretien préalable

file
Simulateur
agenda
17 mars 2020
LIVRE BLANC - Le licenciement pour motif personnel

Le licenciement pour motif personnel - faute, insuffisance professionnelle, mésentente entre collègues, fait relevant de la vie privée du salarié… - est le principal mode de rupture du contrat de travail. C'est aussi l'une des principales sources de contentieux devant le conseil de prud'hommes. Quand peut on envisager de licencier un salarié ? Quel motif invoquer ? Quelle procédure appliquer ? Comment rédiger la lettre de licenciement ? En cas de licenciement disciplinaire, comment qualifier le degré de gravité de la faute ? Autant de questions auxquelles l'entreprise, le salarié et leurs conseils doivent pouvoir répondre pour éviter les contentieux. Des réponses dans cet extrait de la rubrique « Licenciement » du Mémento Social.

  • print
  • linkedin
À consulter aussi
Rupture du contrat de travail
Licenciement pour motif personnel (Procédure)
agenda
20 février 2022
Questions fréquemment posées

Quel est le délai à respecter pour convoquer un salarié à un entretien préalable au licenciement ?

L’employeur qui envisage de licencier un salarié doit le convoquer, avant toute décision, à un entretien préalable. Si le licenciement est envisagé pour un motif personnel non disciplinaire, aucun délai n’est imposé pour l’envoi de la convocation. En revanche, en cas de motif disciplinaire, cette dernière doit être envoyée le plus rapidement possible et au plus tard dans les 2 mois à compter du jour de la connaissance des faits par l’employeur. Dans tous les cas, l'entretien préalable ne peut avoir lieu moins de 5 jours ouvrables après la présentation de la lettre recommandée ou la remise en main propre de la lettre de convocation.

Comment calculer le délai de 5 jours entre la convocation et l’entretien préalable ?

Un délai minimum de 5 jours ouvrables doit être respecté entre la convocation à l’entretien préalable et la tenue de ce dernier. Ce délai, qui commence à courir le lendemain du jour de la première présentation de la lettre recommandée ou de la remise en main propre de la convocation, se décompte en jours ouvrables sans tenir compte du jour consacré au repos hebdomadaire et des jours fériés. S’il expire un samedi, un dimanche ou un jour férié ou chômé, il est prorogé jusqu’au premier jour ouvrable suivant.