Actualité
1 min de lecture
7 mars 2022

Destinée à limiter les effets de la hausse du carburant et de l'énergie, l'indemnité inflation est une mesure exceptionnelle inscrite dans la deuxième loi de finances rectificative pour 2021(L. fin. rect. 2021 n° 2021-1549, 1er déc. 2021-1549, 1er déc. 2021, art. 13 : JO, 2 déc.).

Cette indemnité devait être versée, en une fois et une seule fois, à tout salarié éligible par son employeur en principe, avec la paie de décembre 2021, et au plus tard le 28 février 2022.

Dans la dernière version de son « Questions-réponses » mise à jour le 3 mars dernier, le réseau des Urssaf indique toutefois que le versement des indemnités « inflation » effectué après le 28 février ne leur fait pas perdre le bénéfice des exonérations sociales attachées au dispositif. Ces indemnités bénéficient du même traitement social que les indemnités versées avant cette date. Les employeurs seront également remboursés selon les mêmes modalités (à savoir, par le biais d'une déduction du montant des cotisations et contributions dues aux Urssaf en utilisant le CTP 390).

Changements importants sur l’acquisition des congés payés en cas de maladie ou d'accident

Une véritable révolution jurisprudentielle : tout arrêt de travail pour maladie ou accident ouvre droit à congés, la prescription ne court pas si l’employeur est défaillant et les congés non pris avant un congé parental sont conservés. Modification du régime des congés payés : découvrez gratuitement l’analyse de notre rédaction dans Navis Social.

Documents et liens associés
Aller plus loin
Le salaire sous tous ses aspects : social, fiscal, comptable
Le Mémento Paie synthétise tout ce qu’il faut savoir sur les différentes composantes de la rémunération, les situations et statuts particuliers
185,00 € TTC
Le salaire sous tous ses aspects : social, fiscal, comptable