Actualité
1 min de lecture
27 septembre 2022
Les employeurs peuvent imputer le solde d'aide au paiement Covid-19 au titre des périodes d'emploi de 2020 à 2022 sur les cotisations et contributions dues en 2022, rappelle une actualité de l'Urssaf du 19 septembre 2022.
Aide au paiement Covid-19 : le reliquat doit être imputé sur les cotisations et contributions dues en 2022
©Gettyimages

Afin de soutenir les entreprises particulièrement affectées par la crise sanitaire liée à la Covid-19, des aides au paiement des cotisations et contributions dites « Covid 2 », « Covid 2 bis »  et « Covid 3 » ont été instaurées pour certains employeurs entre 2020 et 2022. Ces aides se sont appliquées à un taux de 20 % ou de 15 % du montant des rémunérations brutes dues au titre des périodes éligibles.

Dans une actualité du 19 septembre 2022, l'Urssaf rappelle que ces aides « peuvent être imputées sur les cotisations et contributions sociales dues à l’Urssaf au titre des années 2020 à 2022 ». Ce principe avait été ouvert par la loi de financement de la sécurité sociale pour 2022.

Ainsi, dans le cas où il reste un reliquat d’aide au paiement à appliquer, l'employeur peut l’utiliser pour payer ses cotisations et contributions dues à l’Urssaf pour l’année 2022 en déduisant le montant d’aide restante du paiement de sa prochaine échéance dans la limite des cotisations patronales et salariales dues à l’Urssaf sur la période. 

L'opération peut se répéter sur l'échéance déclarative suivante si le reliquat d'aide au paiement n'est pas encore résorbé.

Attention :

Le reliquat d’aide au paiement ne pourra plus être utilisé sur les échéances correspondant à des périodes d’emploi postérieures à l’année 2022.

Documents et liens associés

Actualité Urssaf du 19-9-2022

Changements importants sur l’acquisition des congés payés en cas de maladie ou d'accident

Une véritable révolution jurisprudentielle : tout arrêt de travail pour maladie ou accident ouvre droit à congés, la prescription ne court pas si l’employeur est défaillant et les congés non pris avant un congé parental sont conservés. Modification du régime des congés payés : découvrez gratuitement l’analyse de notre rédaction dans Navis Social.

Aller plus loin
Feuillet rapide social - Toute l’actualité sociale analysée
Le Feuillet rapide social vous assure une veille sociale exhaustive pour anticiper et mettre en œuvre les nouvelles règles en toute sécurité et dans le respect des échéances.
177,14 € TTC/an au lieu de 354,29 € TTC/an
Feuillet rapide social - Toute l’actualité sociale analysée